Navigation Menu+

Vers l’uberisation des cours à domicile

Vers l’uberisation des cours à domicile

A noter que l’arrivée du numérique a boosté les activités des entreprises de type uber, où plusieurs professions de service sont touchées graduellement dans le temps et dans l’espace. A titre de rappel pour les initiés et pour information aux ignorants que l’uberisation, au début, est l’action de pater des particuliers pour assurer le transport de personnel, sinon les clients des transporteurs professionnels, sans avoir au préalable l’autorisation, ni la licence d’exploiter.

Parmi le secteur touché par l’uberisation, l’éducation et plus spécifiquement les cours particuliers, sont en train d’être envahis d’où l’expression effarante « uberisation des cours ».

Fonctionnement du phénomène uberisation

Les entreprises qui s’investissent dans l’uberisation se proposent de faire perdurer leurs activités, parfois controversées, aussi longtemps que possible en adoptant une stratégie  qui concerne le média, les textes de lois et surtout les TIC. En ce qui concerne le fonctionnement, l’uberisation doit permettre de mettre en contact les « exécutants professionnels » et les clients, dans un cadre de l’économie collaborative. En fait, la relation est tissée entre particulier et particulier, et non plus entre particulier et entreprise. Les exécutants professionnels cités supra sont en effet des particuliers qui piétinent les platebandes des professionnels.  Le phénomène d’uberisation commence à couvrir tous les secteurs d’activités où les startups interviennent aussi dans le transport, taxi en particulier que dans la restauration,  dans les cabinets d’avocat, dans le secteur bancaire, dans divers ateliers de designers, dans l’éducation dont l’uberisation des cours, etc.

Projets d’uberisation au niveau de l’éducation et scolarisation

Si les projets d’aide aux étudiants en difficulté continuent à se vulgariser, la disparition des professeurs de la fonction publique est imminente ? De par les nouvelles technologies, certains sites web proposent des services de tutorat, des appuis pédagogiques, des cours et des exercices à l’endroit des étudiants qui ont la possibilité de choisir leurs tuteurs. D’autres startups proposent des cours présentiels, d’où l’uberisation des cours  à domicile, et ce, à tous les niveaux d’étude et concernant toutes les matières. A noter que l’uberisation des cours à domicile a été testée à Lille, une ville française, et la ville de Paris est actuellement entamée. Pour ce faire, les professeurs sont localisés sur une carte et contactés au gré des parents et des élèves. Aux vues de cette ampleur, s’agit-il d’affirmer qu’on est sur la voie d’uberisation des cours à domicile ?